mardi 24 avril 2012

Anecdotes sur Meurtres à Pékin

 

meurtres à PékinLe plus gros problème du Docteur Campbell dans Meurtres à Pékin de Peter May est d'arriver dans un pays  dont elle ne connaît ni la langue, ni l'histoire, ni la façon de se comporter et......... elle a la "fâcheuse" manie de toujours dire ce qu'elle pense à voix haute... ce qui lui vaudra plusieurs fois de faire perdre "mianzi" (= la face  en chinois )ce qui est très mal perçu.

D'autres petites différences qui peuvent gêner les hôtes chinois:

  • l'index pointé sur la tempe en tournant signifie en chinois "réfléchis un peu", en français "ça ne va pas la tête !"
  • le bras soulevé, la main s'agite de haut en bas : la paume vers le bas signifie pour les Chinois "viens ici", pour les Français (au revoir).
  • Pour se désigner, les Chinois pointent leur nez avec l'index alors que les Français dirigent l'index vers leur poitrine, ce qui choque les Chinois.
  • Dresser l'auriculaire, en chinois, signifie "tu es le dernier des derniers", en français "c'est mon petit doigt qui me l'a dit.

 

Posté par MediatekChatou à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Anecdotes sur Meurtres à Pékin

Nouveau commentaire