mardi 10 avril 2012

Les romans meurtriers de Kim Tak-hwan : l'imprimerie en Corée

Ce gros roman policier historique se déroule en Corée, à la fin du 18e siècle, dans le milieux des écrivains et des imprimeurs. Un contexte quelque peu méconnu en France, et qui pourrait être considéré à tort comme anecdotique.

Car savez-vous que les coréens ont inventé l'imprimerie plus de deux siècles avant Gutemberg ? Le premier ouvrage imprimé sur caractères métalliques mobiles conservé - curieusement à la Bibliothèque nationale de France -  est un traité bouddhique coréen, imprimé en 1377. Mais à l'époque où se déroule le roman de Kim Tak-hwan, ces techniques sophistiquées sont réservées à l'usage exclusif d'une imprimerie royale, officiellement chargée d'imprimer les livres indispensables à une période où le néo-confucianisme est la doctrine d'Etat. Seuls bénéficient donc des plus beaux caractères typographiques les textes du canon confucianiste, classiques chinois, poésie...

Les imprimeurs croisés dans Les romans meurtriers diffusent, eux, plus ou moins sous le manteauhaeinsa, un nouveau genre littéraire, très mal considéré et volontiers contestaire de l'ordre établi  : le roman. Pour cela, ils utilisent un procédé d'imprimerie plus ancien, la xylographie, que les coréens connaissent depuis la première moitié du 8e siècle et qu'ils ont porté ensuite à sa perfection. Témoin de la maitrise technique coréenne dans l'imprimerie à l'aide de planches gravées en relief, un spectaculaire Canon bouddhique, gravé sur ordre du roi dans la première moitié du 13e siècle : 81 000 planches, conservées dans des bâtiments spécialement construits pour les protéger au temple Haein.

Des traditions millénaires et une histoire politique à découvrir dans ce roman !

Sources :  Encyclopedia universalis, article Corée et L'âge d'or de la typographie coréenne / Jean-Christophe Loubet del Bayle d’après l’ouvrage de Lee Hee-Jae, Toulouse, 1998.

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par MediatekChatou à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les romans meurtriers de Kim Tak-hwan : l'imprimerie en Corée

Nouveau commentaire