mardi 6 mars 2012

Tokyo année zéro : le discours de l'empereur du Japon

37302698_p

Tokyo, 15 août 1945. Tous les japonais ont ordre de se tenir devant leur radio pour un important discours de l'empereur. Quelques policiers se sont tout de même présentés à leur poste. L'un d'eux, l'inspecteur Minami est appelé car on a découvert le cadavre d'une femme étranglée... La police militaire, arrivée en même temps sur les lieux conclut immédiatement à la culpabilité d'un vieux coréen, exécuté sur le champ, au moment où l'empereur prend la parole...

Dans cet épisode liminaire du roman, David Pearce décrit, dans un style oppressant, une ambiance de fin du monde assez surréaliste... mais parfaitement historique. En ce dernier jour de la deuxième guerre mondiale, le Japon est à genoux :  quelques jours plus tôt, les 6 et 9 août, l'aviation américaine a largué les deux premières bombes atomiques sur les villes d'Hiroshima et de Nagasaki. L'URSS a attaqué l'armée japonaise. L'empereur a prend la décision de capituler...  Pour la première fois, celui qui est officiellement un dieu vivant s'adresse à son peuple, rassemblé autour des postes de radio, dans un discours enregistré, pour annoncer la défaite.

Mais ce discours est intelligible pour la plupart des auditeurs : la qualité sonore de l'enregistrement laisse à désirer et surtout, l'empereur s'exprime dans la langue de la Cour, un japonais archaique incompréhensible pour ses sujets du 20e siècle. Par ailleurs, l'empereur évite d'utiliser le mot de capitulation, préférant parler d'accepter les conditions du traité de Postdam... Malgré les explications d'un speaker, après le discours, les japonais peinent à réaliser l'ampleur de cette annonce.

 

Un article très complet sur cette journée http://www.canalblog.com/cf/fe/tb/?bid=58047&pid=13000198

 

 

 

 

Posté par MediatekChatou à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Tokyo année zéro : le discours de l'empereur du Japon

Nouveau commentaire