Noir d'Asie : le rallye littéraire 2011-2012

mercredi 16 mai 2012

Clôture du Rallye littéraire

Le Rallye littéraire s'est achevé samedi 12 mai avec le Cluedo géant et l'annonce des lauréats du concours de nouvelles.

Au cours des deux séances de Cluedo, adultes et enfants ont brillamment joué les détectives en herbe dans la médiathèque pour résoudre les énigmes que nous leur avions concoctées.

 P5120028P5120024

 

 

 

A 16h30, les membres du jury et les participants au concours de nouvelles se sont retrouvés dans le hall pour l'annonce des résultats. Après avoir lu et relu les exemplaires anonymes des dix nouvelles reçues à la médiathèque, les membres du jury ont longuement débattu pour élire le trio gagnant. Est arrivée en tête la nouvelle intitulée Dernière volonté, écrite par Sophie Kolesnikov, suivie de Folk tale de Jean Hanoune et Des coeurs encrés de Fabienne Brusselle (représentée samedi par Isabelle Letaillandier). Tous les textes seront prochainement mis à disposition du public.

P5120038P5120037

Merci à tous les participants d'avoir fait vivre "Noir d'Asie" tout au long de cette année.

A bientôt pour de nouvelles aventures littéraires...

Posté par MediatekChatou à 09:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


jeudi 10 mai 2012

A vos claviers !

Annonce officielle des résultats du concours de nouvelles

samedi 12 mai à 16h30

dans le hall de la médiathèque

en présence des lecteurs-écrivains et des membres du jury

puis un pot de l'amitié pour clôturer ce rallye littéraire 2011-2012.

Posté par MediatekChatou à 14:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 9 mai 2012

Cluedo géant à la médiathèque de Chatou

Un assassinat a été commis à la médiathèque de Chatou !

Venez jouer les détectives et relever les indices et les énigmes disséminés dans les différents espaces de la Médiathèque, transformée pour l'occasion en scène de crime.

Le temps d’une animation, rejoignez-nous en famille et devenez enquêteurs pour fouiller, interroger et démasquer l'assassin parmi les suspects... Elémentaire mon cher Watson !

Rendez-vous le samedi 12 mai à 11 h et 15 h tapantes,

dans le hall de la médiathèque,

pour résoudre cette étrange affaire.

Posté par MediatekChatou à 15:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 24 avril 2012

Anecdotes sur Meurtres à Pékin

 

meurtres à PékinLe plus gros problème du Docteur Campbell dans Meurtres à Pékin de Peter May est d'arriver dans un pays  dont elle ne connaît ni la langue, ni l'histoire, ni la façon de se comporter et......... elle a la "fâcheuse" manie de toujours dire ce qu'elle pense à voix haute... ce qui lui vaudra plusieurs fois de faire perdre "mianzi" (= la face  en chinois )ce qui est très mal perçu.

D'autres petites différences qui peuvent gêner les hôtes chinois:

  • l'index pointé sur la tempe en tournant signifie en chinois "réfléchis un peu", en français "ça ne va pas la tête !"
  • le bras soulevé, la main s'agite de haut en bas : la paume vers le bas signifie pour les Chinois "viens ici", pour les Français (au revoir).
  • Pour se désigner, les Chinois pointent leur nez avec l'index alors que les Français dirigent l'index vers leur poitrine, ce qui choque les Chinois.
  • Dresser l'auriculaire, en chinois, signifie "tu es le dernier des derniers", en français "c'est mon petit doigt qui me l'a dit.

 

Posté par MediatekChatou à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 10 avril 2012

Les romans meurtriers de Kim Tak-hwan : l'imprimerie en Corée

Ce gros roman policier historique se déroule en Corée, à la fin du 18e siècle, dans le milieux des écrivains et des imprimeurs. Un contexte quelque peu méconnu en France, et qui pourrait être considéré à tort comme anecdotique.

Car savez-vous que les coréens ont inventé l'imprimerie plus de deux siècles avant Gutemberg ? Le premier ouvrage imprimé sur caractères métalliques mobiles conservé - curieusement à la Bibliothèque nationale de France -  est un traité bouddhique coréen, imprimé en 1377. Mais à l'époque où se déroule le roman de Kim Tak-hwan, ces techniques sophistiquées sont réservées à l'usage exclusif d'une imprimerie royale, officiellement chargée d'imprimer les livres indispensables à une période où le néo-confucianisme est la doctrine d'Etat. Seuls bénéficient donc des plus beaux caractères typographiques les textes du canon confucianiste, classiques chinois, poésie...

Les imprimeurs croisés dans Les romans meurtriers diffusent, eux, plus ou moins sous le manteauhaeinsa, un nouveau genre littéraire, très mal considéré et volontiers contestaire de l'ordre établi  : le roman. Pour cela, ils utilisent un procédé d'imprimerie plus ancien, la xylographie, que les coréens connaissent depuis la première moitié du 8e siècle et qu'ils ont porté ensuite à sa perfection. Témoin de la maitrise technique coréenne dans l'imprimerie à l'aide de planches gravées en relief, un spectaculaire Canon bouddhique, gravé sur ordre du roi dans la première moitié du 13e siècle : 81 000 planches, conservées dans des bâtiments spécialement construits pour les protéger au temple Haein.

Des traditions millénaires et une histoire politique à découvrir dans ce roman !

Sources :  Encyclopedia universalis, article Corée et L'âge d'or de la typographie coréenne / Jean-Christophe Loubet del Bayle d’après l’ouvrage de Lee Hee-Jae, Toulouse, 1998.

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par MediatekChatou à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


mardi 20 mars 2012

Meurtres à Pékin de Peter May

meurtres à PékinMeurtres à Pékin / Peter May      RP MAY

 Le cadavre carbonisé d'un homme est découvert dans un parc. Le même jour, deux autres corps sans vie sont trouvés à deux endroits différents de la ville. Pour seul indice, un mégot de cigarette à côté de chacun des trois corps, comme une signature. Margaret Campbell, médecin légiste aux Etats-Unis, spécialisée dans les brûlés se trouve à Pékin pour une série de conférences et va se voir embarquée malgré elle dans l'enquête de Li Yan, fraîchement promu commissaire. L'Américaine est rigoureuse. Le policier chinois, ironique et énigmatique. Ils choisissent deux approches totalement différentes Deux mondes s'affrontent, mais devant la complexité d'une affaire qui cache un secret monstrueux, les deux investigateurs vont devoir taire leurs oppositions et unir leurs talents pour découvrir la vérité, fût-ce au péril de leur vie. 
Entre enquêtes tortueuses et amours contrariés, l'auteur nous fait pénétrer dans la Chine contemporaine avec force et réalisme

Posté par MediatekChatou à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 8 mars 2012

Meurtre et méditation

photo

Dans ce roman dont l’intrigue se déroule essentiellement dans le temple bouddhiste Wat Mahanat, c’est le père Ananda (dont le nom évoque un des serviteurs les plus fidèles de Bouddha) qui est en charge d’enquêter sur une série de meurtres commis au sein du sanctuaire. C’est son passé de policier qui l’a de fait désigné à interroger les autres moines et sonder la noirceur de leur âme.Un meurtre en soi est tragique mais un tel acte barbare commis dans une enceinte ou calme, méditation et respect sont légions, c’est une chose impensable et condamnable au plus au point.

En effet, dans le bouddhisme, le moine doit se soustraire à énormément de préceptes. Cinq d’entre eux, les plus fondamentaux, permettent à ceux qui les respectent scrupuleusement de renaitre sous forme humaine.Le premier précepte est de ne pas tuer ; le second, de ne pas voler. Ensuite, il convient de ne pas avoir de relations sexuelles illégitimes, de ne pas mentir et enfin, de ne pas boire de boissons intoxicantes.

Comment le père Ananda parviendra-t-il à respecter ces préceptes et parvenir au bout de son enquête ?

Posté par MediatekChatou à 08:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 6 mars 2012

Tokyo année zéro : le discours de l'empereur du Japon

37302698_p

Tokyo, 15 août 1945. Tous les japonais ont ordre de se tenir devant leur radio pour un important discours de l'empereur. Quelques policiers se sont tout de même présentés à leur poste. L'un d'eux, l'inspecteur Minami est appelé car on a découvert le cadavre d'une femme étranglée... La police militaire, arrivée en même temps sur les lieux conclut immédiatement à la culpabilité d'un vieux coréen, exécuté sur le champ, au moment où l'empereur prend la parole...

Dans cet épisode liminaire du roman, David Pearce décrit, dans un style oppressant, une ambiance de fin du monde assez surréaliste... mais parfaitement historique. En ce dernier jour de la deuxième guerre mondiale, le Japon est à genoux :  quelques jours plus tôt, les 6 et 9 août, l'aviation américaine a largué les deux premières bombes atomiques sur les villes d'Hiroshima et de Nagasaki. L'URSS a attaqué l'armée japonaise. L'empereur a prend la décision de capituler...  Pour la première fois, celui qui est officiellement un dieu vivant s'adresse à son peuple, rassemblé autour des postes de radio, dans un discours enregistré, pour annoncer la défaite.

Mais ce discours est intelligible pour la plupart des auditeurs : la qualité sonore de l'enregistrement laisse à désirer et surtout, l'empereur s'exprime dans la langue de la Cour, un japonais archaique incompréhensible pour ses sujets du 20e siècle. Par ailleurs, l'empereur évite d'utiliser le mot de capitulation, préférant parler d'accepter les conditions du traité de Postdam... Malgré les explications d'un speaker, après le discours, les japonais peinent à réaliser l'ampleur de cette annonce.

 

Un article très complet sur cette journée http://www.canalblog.com/cf/fe/tb/?bid=58047&pid=13000198

 

 

 

 

Posté par MediatekChatou à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 2 mars 2012

A vos claviers !

Vous n'avez plus que quelques jours pour déposer votre nouvelle à la médiathèque ! Après le 6 mars, il sera trop tard !

Voir le réglement  ici.

Posté par MediatekChatou à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 1 mars 2012

Dernier épisode

Au moment où ils pénétrèrent dans ce bureau, un claquement sourd retentit. Etait-ce une détonation ? Une porte refermée brutalement ? Ils ne le sauront jamais…

 Polka s’éveilla en sursaut. Elle s’était endormie sur son lit. Des romans policiers étaient éparpillés autour d’elle et son ordinateur portable en veille jouxtait ses pieds. Quelques minutes s’écoulèrent. Elle éprouva des difficultés à reprendre ses esprits. Quelle imagination fertile ! Elle ne pensait pas qu’écrire une nouvelle policière l’embarquerait dans de telles aventures nocturnes ! Elle se leva et se dirigea vers la cuisine pour boire un verre d’eau. Son regard fut attiré par un rai lumineux qui passait sous la porte de la salle de bain fermée. Elle ne se souvenait pas être allée dans cette pièce avant de s’installer sur son lit pour travailler. Soudain, elle entendit un objet tomber sur le sol. Son sang se glaça. Le cauchemar recommençait ! Elle avança à pas feutré, tremblant de tous ses membres. Lorsqu’elle eût atteint le fond du couloir, elle perçut de légers déplacements derrière le mur. Elle s’empara alors de la poignée, retint son souffle et ouvrit brusquement la porte pour découvrir ce qui se cachait derrière. Quelle stupéfaction ! Ben s’apprêtait à entrer dans la douche. Il sursauta en voyant Polka. Celle-ci se mit à rire en repensant à l’angoisse qu’elle avait éprouvée. Ben lui expliqua qu’il l’avait trouvée endormie en rentrant du travail et qu’il n’avait pas voulu la réveiller. La frontière entre réalité et fiction est parfois bien ténue...

Pour les précédents épisodes, cliquez ici

Posté par MediatekChatou à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :